samedi 3 janvier 2015

Nalki Matricule 307 d'Alice Adenot-Meyer



Résumé :


Nous sommes en Serdane, pays écrasé sous le joug d'une dictature brutale et corrompue. En rentrant un soir de leur cours de musique, Nalki, quinze ans, et sa soeur Perle, treize ans, sont accueillis par des policiers venus les arrêter. Les deux adolescents sont séparés de leurs parents et déportés dans un camp de redressement. Soumis au travail forcé, ils vivent des heures particulièrement difficiles et rêvent de trouver un moyen pour regagner leur liberté.

Mon avis :

Tout d'abord je tiens à remercier Livraddict qui m'a permis, dans le cadre de mon tout premier partenariat, de recevoir Nalki Matricule 3017 des Editions du Lamantin. J'avoue que lorsque j'ai reçu, à la mi-décembre, le roman dans ma boîte aux lettres, ce fut Noël avant l'heure !

C'est donc avec un immense plaisir et une grande curiosité que je me suis lancée dans cette lecture pendant mes vacances de Noël !

Ce roman fait partie des lectures "jeunesse" et j'avoue qu'arrivée à la fin de ma lecture, je peux dire qu'il ne faut pas l'imaginer réservé aux jeunes.

En effet, l'auteure, bien qu'elle nous amène dans un pays imaginaire, la Serdane, nous décrit ce que doivent connaître les pays sous le joug de la dictature. Le camp de Blache m'a rappelé le camp décrit dans "Et si c'était un homme" de Primo Levi où la faim, les tortures , les humiliations et la déshumanisation sont quotidiennes. Ce roman traite donc d'un sujet grave mais d'une façon différente. Sur l'écriture tout d'abord : le ton est rapide, les chapitres sont courts et bien que les personnages principaux soient de jeunes adolescents, l'écriture est toujours riche.

Puis, et c'est ce que j'ai préféré dans Nalki, Matricule 307, le moment où l'auteure conjugue l'horreur du camp avec la douceur de la musique : j'avais presque l'impression d'entendre Nalki jouer du violon. Ces moments où Nalki joue dans l'orchestre ou avec le capitaine Vladàn sont autant de bulles de douceur dans un contexte injuste et difficile.

Très vite, on s'attache aux différents personnages et on souhaite tourner les pages pour connaître la suite de l'histoire de Nalki, Perle et Lilas et je me réjouis d'ores et déjà de lire le deuxième tome de la saga !

En conclusion, ce roman m'a permis de très bien terminer mon année de lecture 2014 et de bien commencer l'année 2015.


Ma note : 19/20 

Editions du Lamantin

300 pages

2 commentaires:

Alice a dit…

Merci pour cette belle chronique, Palin ! je suis heureuse que vous ayez aimé ce premier tome !

Léa TouchBook a dit…

Un très beau livre :) !